Background Image

Les belles maisons du Parc

Suivez les étapes ci-dessous pour découvrir le parc de Maisons-Laffitte au travers de l’architecture de ses belles maisons et des anecdotes de ses remarquables habitants

 5.5 km

2h

Promenade architecturale et historique

1 – Maison Albert Carré

Albert Carré né le 22 juin 1852 à Strasbourg et mort le 11 décembre 1938 à Paris était un comédien, metteur en scène, dramaturge, librettiste et directeur de l’opéra. Sa maison est typiquement représentative des maisons de l’architecte Laval pour la colonie Laffitte de part son plan carré, sa sobriété et sa façade couverte.

2 – Villa blanche Thibault

Cette maison cubique du second Empire caractérisée de « Villa blanche  » avec une élégante marquise ouvragée égayant l’avant-corps, aurait servie de modèle à Roger-Martin-du-Gard pour la description de la demeure des Thibault.

3 – Maison « américaine »

Cette maison, de par son exceptionnelle galerie couverte a toujours été considérée comme américaine bien que cet élément relève en réalité de l’architecture coloniale anglaise. C’est en 1934 qu’une pouponnière y logea pour abriter une trentaine d’enfants de communistes allemands persécutés par les nazis. L’écrivain hongrois Arthur Koestler s’est occupé de ses enfants pendant deux mois.

4 – Maison du Major Cotton

Située sur la place Wagram, cette maison appartenait à l’ancien garde de la Tour de Londres, le Major Cotton. Elle fut vendue par la suite à la comédienne Emilienne d’Alençon qui épousa le jockey Alec Carter.

5 – Villa Blanche

Cette vaste maison cubique se distingue de par son avant-corps de deux travées ainsi que son élégante marquise. Elle est également dotée d’un magnifique jardin aménagé par le paysagiste Duvilliers-Chasseloup. Cette villa est citée dans le volume III des Thibault  « La belle saison » de l’écrivain Roger Martin du Gard.

6 – Maison natale de Jean Cocteau

Jean Cocteau né le 5 juillet 1889 à Maisons-Laffitte et mort le 11 octobre 1963 à Milly-la-Forêt était un graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français. Il a vécu toute son enfance dans cette maison Place Sully. Toute sa carrière artistique fut reconnue par son élection à l’Académie française en 1955.

7 – Maison des Tourelles

Maison bâtie à la fin du XIXe siècle. Seule sa façade antérieure est décorée.

8 – Maison Duval

De toutes les maisons construites par Charles Duval à Maisons-Laffitte, c’est sans doute celle qui représente le mieux le style de l’architecte mythique de la ville. Une des particularités de son style sont les statues qui masquent des ouvertures étroites dits « jours de souffrance ».

9 – Maison du sculpteur Idel Ianchelevici

Idel Ianchelevici né le 5 mai 1909 à Leova (ex Empire Russe) et mort le 28 juin 1994 à Maisons-Laffitte était un sculpteur et dessinateur belge et roumain. Il s’installe à Maisons-Laffitte en 1950 au 6 avenue Wagram. En 1954 est inaugurée une de ses plus mythique sculptures « Le Monument national au Prisonnier politique » à Breendonk. Son succès est tellement important que le Sénat belge lui commande des bustes du roi Baudouin et de la reine Fabiola pour le Palais de la Nation à Bruxelles. Ses sculptures sont également exposées à l’étranger.

10 – Le Cottage

Construit en 1910 par Émile Boursier, « Le Cottage » est une maison dont la distribution emprunte des éléments de confort à l’architecture privée anglaise, le bow-window et le grand hall.

11 – Maison néo-gothique

Cette maison est une des rares construite en briques dans le parc de Maisons-Laffitte, avec des moulures en accolade au-dessus des baies ainsi que les lucarnes à pinacles et frontons trilobés qui font penser à un décors néo-gothique.

12 – Maison de Roger Martin du Gard

Roger Martin du Gard né le 23 mars 1881 à Neuilly-sur-Seine et mort le 22 août 1958 à Sérigny était un écrivain, romancier, dramaturge, nouvelliste, diariste et épistolier français. Durant sa jeunesse, ses parents louaient tous les étés cette maison 26 avenue Albine à Maisons-Laffitte pour fuir la chaleur de la capitale. Sa principale œuvre littéraire reste la saga « Les Thibault ».

13 – Pavillon Doulton

Ce pavillon est connu pour sa façade en terre cuite qui provient de l’Exposition Universelle de 1878. Cette façade est un véritable catalogue du savoir-faire de la manufacture anglaise Doulton pour les terres cuites.

14 – Pavillon du Nord

Ce pavillon édifié par Mansart, classé Monument Historique est le seul subsistant des six pavillons qui constituaient la monumentale entrée du Roi en lisière de forêt.

15 – Maison Louis Lablache

Luigi « Louis » Lablache né le 6 décembre 1794 à Naples et mort le 23 janvier 1858 dans la même ville était un chanteur d’opéra franco-italien du XIXe siècle. Il est nommé premier chanteur de la chambre et de la chapelle du roi de Naples au Congrès de Laybach en Slovénie. Il achète ce terrain à Maisons-Laffitte où il fait construire sa maison. Après des passages à Saint-Pétersbourg et à Londres, sa santé se détériore et il revient à Naples avant d’y mourir un an plus tard.

16 – Maison de l’octogone

Cette maison construite en 1835 et fut occupée par la rentière parisienne Etiennette Moussy. Elle a été une des premières maisons de la Colonie Laffitte. Malgré l’ajout d’ailes, elle a gardé son aspect pittoresque avec sa double élévation octogonale.

17 – Maison de Chaulieu

Cette maison fut autrefois la propriété du compositeur Charles Chaulieu où il se produisait également dans sa salle de spectacle aujourd’hui détruite. La maison est désormais redécoupée en plusieurs appartements habités.

Téléchargez le parcours en PDF pour l’imprimer chez vous et avoir un support papier durant votre balade dans le parc de Maisons-Laffitte

})(jQuery)